Site de l'université de Franche-Comté
LASA

Etre socioanthropologue aujourd'hui

Journée d'étude organisée par le LaSA, le 07 décembre 2012, amphithéâtre Donzelot (9h-17h)

Présentation

 

Le Département et le Laboratoire de Sociologie et d’Anthropologie de l’université de Franche-Comté organisent, le 7 décembre 2012, une journée d’étude sur la thématique : Etre socio-anthropologue aujourd’hui ? Dans la continuité des Rencontres Sociologiques de Besançon qui se sont réunies (1991-2001) autour d’une personnalité de la discipline afin d’échanger et de débattre de la question : Comment peut-on être socio-anthropologue ? cette journée d’étude vise principalement à rassembler les étudiants, doctorants et enseignants-chercheurs du Département et du Laboratoire de Sociologie et d’Anthropologie pour tenter de faire une sorte de point d’étape sur la façon dont les uns et les autres conçoivent/perçoivent la situation du socio-anthropologue en 2012.

 

Dans un contexte historique et socio-économique où semble triompher la rationalité technologique, en particulier après les turbulences qui ont agité - et continuent d’agiter - le monde de l’enseignement et de la recherche depuis une bonne dizaine d’années ( LOLF, loi organique relative aux lois de finances de 20011 ; LRU, loi de réforme de l’université de 20072 …), il nous a paru judicieux de nous arrêter un instant pour tenter de réfléchir à la situation actuelle du socio-anthropologue.

 

Au-delà des interventions des organisateurs de ces rencontres, la thématique « Etre socio-anthropologue aujourd’hui » voudrait aussi être l’occasion de permettre aux jeunes étudiants de dire, à leur manière, la façon dont ils se représentent le travail du socio-anthropologue. De fait, la place de la sociologie dans le monde contemporain, les manières de faire et d’être socio-anthropologue sont marquées par les évolutions sociales. Donner la parole aux apprentis et aux jeunes sociologues est pour nous une façon de saisir les effets de ces changements sociaux sur les représentations et les pratiques du sociologue dans la société actuelle, de manière à engager une discussion entre les générations sur le rôle du sociologue au XXIème siècle.

  

 

1 Puissant levier de réforme de l'État, la loi organique relative aux lois de finances (LOLF) a enclenché un processus de transformation radicale des règles budgétaires et comptables de l'État. L'ambition de cette loi est de réformer la gestion de l'État tout entière, c'est-à-dire la façon dont l'argent public est utilisé par chaque ministère. Cette réforme prétend instaurer une gestion plus démocratique et plus efficace des dépenses publiques.

2 La loi relative aux Libertés et Responsabilités des Universités (votée durant l’été 2007) prévoyait principalement l’accès à l’autonomie (Responsabilités et Compétences Elargies) de toutes les universités pour le 1er janvier 2013. Cette autonomie concerne les domaines budgétaires (article 50) et de gestion de leurs ressources humaines. Cette loi a notamment pour objectifs avoués de rendre l’université attractive, de sortir d’une paralysie de gouvernance et de rendre la recherche universitaire compétitive et visible à l’échelle internationale.

 

 

A l'occasion de cette journée, des exemplaires de l'ouvrage collectif Comment peut-on être socio-anthropologue? seront en vente à un prix intéressant.


  télécharger le programme Télécharger le document pdf ici (219 Ko)


Programme

9h Ouverture :       H. Richard Vice-président Conseil scientifique UF-C

                              A. Mariage Directeur UFR SLHS

 

Présentation de la journée: JM Bessette

 

9h30 de Chassey F. Comment peut-on ne pas être Socio-anthropologue ? 

 

10h Baudry P. La socio-anthropologie n'est pas une interdisciplinarité.

 

10h30 Pause

 

10h45 Péquignot B. Faut-il être socio-anthropologue aujourd'hui ?

 

11h15 Bessette J-M. Y’a quelqu’un ? (Quel sujet pour l’anthropologie aujourd’hui ?)

 

11h45 Pedersen L. Le sociologue entre conteur d'histoires et décrypteur de messages cachés…

 

Discussion

 

12h30 Pause repas

 

14h Guigon S., Jacques-Jouvenot D. La socio-anthropologie à l’épreuve des générations.

 

14h30 Jouvet L. La socio-anthropologie: un prisme d’analyse pour des terrains divers (de l'erreur judiciaire à la détresse dans le monde agricole)

 

15h Ogorzelec L. De la constitution de dossiers "papier" à la centralisation d'informations numérisées: nouveaux chantiers pour la socio-anthropologie?

 

15h30 Guinchard Ch. La photographie numérique ouvre-t-elle de nouvelles perspectives de recherche socio-anthropologique ?

 

16h Vauthelin E. Rallumer le feu sacré de l’ambition socio-anthropologique des sociologues classiques.

 

Discussion

 

16h45 Clôture : Jacques-Jouvenot D.

 

17h FIN