Site de l'université de Franche-Comté
LASA

 

 

 

Actualités de la Socio-Anthropologie de la transmission 1/2

Journée LaSA

20 janvier 2022, Salle de conférence, MSH-E

 

 

9h. Accueil

9h30. Introduction à la journée Florent Schepens, LaSA, Besançon

 

9h45. Sophie Chevalier, Pr d’anthropologie, Directrice UR4287 Habiter le Monde, Université de Picardie Jules Verne

 

A propos des mécanismes des échanges. Revenir aux débats Maussiens en Socio-Anthropologie

 

Je reprendrai ici des questions sur lesquelles je travaillais alors que j’ai été recrutée à l’Université de Franche-Comté, en les actualisant. Elles s’inscrivent dans la tradition intellectuelle, et la posture méthodologique, du département de socio-anthropologie que j’avais rejoint alors.

En partant du débat amorcé par Mauss dans son « Essai sur le don » (1950), je m’intéresserai aux relations entre marché, don et héritage (« le cadeau des morts ») comme autant de manières de faire circuler des objets et de réfléchir aux mécanismes des échanges contemporains. Ces réflexions s’appuient sur plusieurs enquêtes ethnographiques qui nous ont permis de collecter du matériel empirique sur les thèmes de la constitution de la sphère privée, des échanges entre sphère privée et sphère publique, ainsi que sur les relations de parenté et les pratiques de consommation.

10h45. Pause

11h. Jean-Hugues Déchaux, Pr de sociologie, Centre Max Weber, Lyon 2

 

Les transformations de la transmission à l'âge de la correction génétique

 

Il s'agit de partir des trois principes de l'économie du don (donner / recevoir / rendre) dans la parenté et de regarder comment ils pourraient être transformés dans l'hypothèse de la correction génétique anténatale. Celle-ci est rendue possible par la mise au point d'outils biotechnologiques d'édition du génome germinal permettant de modifier l'équipement génétique des enfants avant leur naissance. On se demandera aussi dans quelle mesure la transmission de traits biogénétiques est ou non, pour les promoteurs de la correction génétique anténatale, une question strictement familiale. 

 

12h. Pause méridienne

13h30. Françoise Sitnikoff, McF en sociologie, Citeres, Tours

 

Transformation du contexte viticole et cession des exploitations : que transmet-on et à qui ?

 

Dans le contexte actuel de transformation statutaire des exploitations et de diversification des activités vitivinicoles en région Centre-Val de Loire, nous nous demanderons ce qu'il en est du processus de désignation et d'habilitation dans le choix du successeur.

 

14h30. Dominique Jacques-Jouvenot, Pr de sociologie, LaSA, Besançon

 

Fabrication de parenté et rapport au patrimoine

 

Alors que le patrimoine agricole se transmet de père en fils depuis la nuit des temps, nous assistons à une crise des successeurs inédite en agriculture qui oblige les cédants à modifier cette modalité familiale de transmission. Dans le cas d’une lignée familiale « stérile », pérenniser l’exploitation agricole les oblige à recruter un successeur « hors cadre familial ».

A partir d’une enquête actuellement en cours sur l’estimation de la valeur du bien transmis par les éleveurs au moment de la cession de leur exploitation, nous tenterons de montrer quels sont les effets de cette nouvelle modalité de transmission sur le rapport au patrimoine transmis et à son héritage.

15h30. Clôture de la journée