Site de l'université de Franche-Comté
LASA

Thèses en cours

 

Lucile AGENOR

Sous la direction de Virginie VINEL

 

 

Aglaïa ALEKSIADOU

Sous la direction de de Jean-Michel BESSETTE

Simon CALLA

Sous la direction de Christian GUINCHARD

"De la mortalité piscicole à la pollution des rivières comtoises. Enquête sur la construction d’un problème public."

Résumé de la thèse :

Partant de la découverte de poissons morts dans plusieurs rivières de Franche-Comté à partir de l’année 2009, ce travail de thèse s’intéresse à la construction d’un problème public de pollution des rivières. S’attachant à décrire les réactions suscitées par ces observations ainsi que les enquêtes visant les surmonter, il permet d’analyser les relations que nous entretenons avec les rivières et plus largement, avec des environnements que nous façonnons.

Jérémy CARDOT

Sous la direction de Christian GUINCHARD

"L'environnementalisation des SMAC. Etude des stratégies et tactiques d'implantation et d'enracinement territoriale des scènes de musiques actuelles franc-comtoises : l'exemple de La Rodia de Besançon et de la scène de musiques actuelles du Nord Franche-Comté"

Résumé de la thèse :

La présente étude vise à comprendre et mettre en lumière les mécanismes par lesquels l'activité des scènes de musiques actuelles que sont La Rodia de Besançon et la Scène de Musiques Actuelles du Nord Franche Comté, tente d'être installée, développée et par la même pérennisée.

Aussi les équipes en places de ces structures à caractère majoritairement institutionnel, doivent composer avec un ensemble de contraintes et de ressources territoriales qui leur permettent d'établir (ou non) des stratégies ou des tactiques, termes employés dans la perspective des travaux de Michel De Certeau.

L'intérêt de cette enquête, au-delà de sa dimension empirique, réside dans l'emploi d'une géographie sociale matérialisée par un ensemble cartographique qui permettra de mettre en évidence les liaisons qui enracinent de manière plus ou moins prolongée les scènes de musiques actuelles sur leurs territoires d'implantation.

Véronique CHARVOLIN

Sous la direction de Florent SCHEPENS

 

 

Sonia CHRISTOPHE

Sous la direction de Virginie VINEL

 

 

Laurence CORTINOVIS

Sous la direction de Florent SCHEPENS

« La nécessité de l’harmonisation RH en cas de fusion-acquisition et rachat de PME par un grand groupe »

Présentation de la thèse :

Lorsqu’un grand groupe achète une PME (petite et moyenne entreprise) ou procède à une fusion-acquisition, les audits préalables à l’achat ou à la fusion portent essentiellement sur les chiffres, les bilans comptables, les résultats, la production et l’aspect technique, les ventes, le marketing… la sociologie et gestion des ressources humaines ne sont que trop peu abordées et se limitent trop souvent à des indicateurs tels que la masse salariale, la pyramide des âges, le turnover. Les sujets, pourtant primordiaux, tels que les réactions collectives au changement, les impacts de la fusion sur les compétences clés de l’entreprise, la motivation des équipes, leur capacité à innover, à résister ou à s’intégrer dans la politique sociale de l’acheteur, ne sont que très rarement analysés ou le sont tardivement (ils sont étudiés bien après l’achat ou la fusion, lorsqu’apparaissent les premières tensions entre les équipes et les nouveaux acquéreurs).

C’est la crise actuelle, débutée en 2009, qui a permis d’asseoir le service des ressources humaines dans un statut de partenaire d’affaires incontournable, pour aider l’entreprise à faire face aux nombreuses évolutions, réformes sociales et sociétales. Dans les PME de moins de 50 salariés, la fonction RH est encore souvent réduite à la gestion administrative du personnel et est assurée par le dirigeant lui-même (sans avoir suivi de formation RH, autre que quelques formations en management) ou par un comptable, qui n’a que peu de connaissances de la gestion des compétences voire de l’interaction collective et ne peut pas accompagner les responsables de services dans l’organisation et le suivi de leurs équipes. Plus la taille de l’entreprise augmente, plus la fonction RH prend de l’importance et se professionnalise, pourtant, tous les spécialistes des ressources humaines n’ont pas de formation sociologique : ils font souvent des analyses sociologiques sans même s’en rendre compte.

De très grands groupes français, tels qu’Essilor  (175000 personnes dans le monde), affichent des politiques RH ambitieuses et mettent l’homme au cœur des process. Je  pourrai ainsi analyser leurs pratiques, au travers de nombreux ouvrages dont ils font l’objet, et constater que la croissance impressionnante de ces groupes qui achètent en moyenne une nouvelle PME dans le monde chaque jour, est directement liée à une politique RH particulièrement pertinente et innovante et à une réelle observation sociologique.

 

Lucie CROS

Sous la direction de Dominique JACQUES-JOUVENOT et Sylvie GUIGON

" Etude comparative de la coopération laitière en Franche-Comté relativement à la coopération viticole dans le département de l'Hérault "

Présentation de la recherche:

Ce travail s’enracine dans un territoire particulier : la Franche-Comté, région reconnue depuis plusieurs siècles comme un creuset d’expériences sociales solidaires (fruitières) mais aussi terre d’inventeurs sociaux (Gagneur, Considérant, Fourier, Proudhon). Notre objet de recherche entend participer à la valorisation du patrimoine « les fruitières ». En effet, c’est un travail qui renvoie plus largement au champ de l’économie sociale et solidaire car il a pour finalité d’apporter un éclairage sur la manière dont les fruitières, accompagnées d’initiatives comme les « Jardins de Cocagne », la Banque solidaire, participent au phénomène de résurgence de l’économie sociale et solidaire en Franche-Comté. Il est possible d'émettre l'hypothèse selon laquelle il existe une véritable spécificité franc-comtoise quant à la pérennité du mutualisme coopératif du fait notamment de la vivacité de sa mémoire sociale. Nous allons donc étudier, à l’aide d’une démarche comparative, comment la solidarité lie le sort des générations les unes aux autres dans une logique de réciprocité, et dans l'espace bien précis qu'est la fruitière. Cette étude vise donc à interroger la spécificité du modèle coopératif franc-comtois par le prisme de la transmission des liens de solidarité dans le cadre de la coopération.

 

 

Paul FOUILHOUX

Sous la direction de Dominique JACQUES-JOUVENOT

 

 

Numa FRIAISSE

Sous la direction de Dominique JACQUES-JOUVENOT et Sylvie GUIGON

« La mobilisation des savoirs scientifiques au service des compétences entrepreneuriales »

Résumé de la thèse :

Cette recherche s’intéresse à l’essor des dispositifs d’accompagnement à l’entrepreneuriat dans le monde de l’enseignement supérieur et de la recherche (ESR) en France. Elle s’axe principalement sur les incubateurs de la recherche publique et les Pôles étudiants pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat (PÉPITE). À partir d’observations effectuées lors de divers modules de formations, et d’entretiens menés auprès d’étudiants, de chercheurs et de formateurs, l’objectif de cette thèse est de comprendre comment peut-on devenir entrepreneur au sein de l’ESR. Question qui permet indirectement de questionner la transformation du rôle et des missions de l’Université (et plus globalement de l’ESR) aujourd’hui.

 

 

Abdoul Aziz ISSALEY

Sous la direction de Jean-Michel BESSETTE

 

 

Inès LAVILLE

Sous la direction de Christian GUINCHARD

 

 

Maryline MARTIN

Sous la direction de Jean-Michel BESSETTE

 

 

Mame Salah MBAYE

Sous la direction de Christian GUINCHARD

"Les mobilités touristiques des sénégalais à l'intérieur du Sénégal : entre lieux, pratiques et représentations"

Résumé de la recherche : Mon activité de recherche concerne essentiellement les mobilités touristiques africaines en Afrique, en particulier le tourisme des sénégalais au Sénégal. La question de la pratique du tourisme des africains en Afrique demeure un objet peu abordé. Dans le cadre d’une mondialisation des modes de vie liés au salariat et donc aux congés payés et aux pratiques de loisirs, il semble pertinent de poser la question des vacances et du tourisme des sénégalais à l’intérieur du Sénégal. Partant de là je me pose la question de savoir ce que font les sénégalais en période de vacances ou de congés ?

 

Josilène RIBEIRO

Sous la direction de Dominique JACQUES-JOUVENOT

 

 

Cyrielle RIDACKER

Sous la direction de Virginie VINEL

« Les opérations collectives dans la rénovation thermique de maison individuelle : Pratiques des ménages et actions collectives. »

Présentation de la thèse :

Aujourd’hui, un consensus est trouvé sur la nécessité d’améliorer en priorité la performance environnementale des bâtiments existants les plus énergivores. Derrière cet enjeu, les problématiques sont multiples : des modes de vie différent en rapport à l’âge, le sexe, le revenu, la composition familiale, etc. Elles appellent à des modifications des pratiques des ménages, telles que des habitudes de consommation. Bien que des décisions de rénovation thermique puissent être propres à un ménage grâce à divers financements, elles restent insuffisantes en nombre et en qualité énergétique. C’est pourquoi de nouvelles formes organisationnelles, de type collectives, doivent être mises en place. Elles offrent des perspectives séduisantes : traitement en masse, réduction des coûts… mais leur mise en œuvre se heurte à la difficulté de mobiliser des « groupements ». Il s’agit d’un processus qui n’est pas encore maîtrisé pour le sujet de la rénovation énergétique de l’habitat privé. Comment s’organisent ces actions collectives autour d’un objectif commun, est la question centrale de notre recherche. On peut présumer que dans ces groupements, il y a des acteurs et des ménages plus actifs et d’autres plus passifs. Dans ce cas, il s’agira d’entrevoir les répartitions au sein des organisations, que ce soit les pratiques et représentation sociales des acteurs de la performance énergétique et des ménages, ou qu’il s’agisse des interactions dans des relations de voisinage, d’appartenance à des associations. On s’intéressera aux modes de négociations entre les acteurs dans le collectif, et au sein des ménages. Notre objectif est de saisir la pluralité de formes d’actions, de jeux d’acteurs et des processus de décision auprès des acteurs impliqués dans ces opérations (A. Touraine, 1969). On émet l’hypothèse que le genre a un effet dans ces processus d’actions collectives (V. Vinel, 2013).

 

 

Charles RIGAUX

Sous la direction de Florent SCHEPENS

Présentation de la thèse :

" Ma thèse porte sur le développement de l'œnotourisme, c'est à dire d'un tourisme viti-vinicole pluriel en Bourgogne. Je m'intéresse dans ce sens au processus de l'émergence de cette forme touristique, aux réseaux relationnels entre professionnels qui se créent et aux changements que cela induit au sein de ce monde social. Pour cela, une approche pluridisciplinaire semble indispensable afin d'analyser toutes les dimensions de ce processus touristique. L'œnotourisme en Bourgogne, émergence touristique et réseaux d'acteurs"

 

 

Luisa SALIERI

Sous la direction de Sophie NEMOZ et Christian GUINCHARD

« Faire construire et habiter en maison individuelle : stratégies ou tactiques d’accès à la propriété des jeunes familles »

Présentation de la thèse :

Du projet de vivre dans une maison jusqu’à l’emménagement au sein de leur nouveau « chez soi », les familles qui décident de faire construire un pavillon « sur catalogue » sont confrontées à de nombreux arbitrages. Ces décisions sont prises en interaction avec plusieurs professionnels, spécialistes de leur domaine, et en fonction des différentes opportunités et contraintes familiales, professionnelles, économiques, foncières, techniques et normatives qui se présentent le long de leur parcours.

Quelles « tactiques » ou quelles « stratégies » sont adoptées par les ménages pour s’orienter, prendre des décisions et hiérarchiser leurs priorités lors de la définition, de la réalisation et de la concrétisation de ce projet ? Cette thèse souhaite rendre compte des différents éléments matériels, symboliques et cognitifs mobilisés par les familles lors de tous ces arbitrages.

L’analyse du parcours d’achat, de construction et d’aménagement d’une maison sera complétée par l’étude des modes d’appropriation du logement par des familles installées en maison individuelle depuis plusieurs années. Ce deuxième panel offrira un regard rétrospectif sur l’expérience de construction.

Ce travail se fonde sur une comparaison menée dans les aires périurbaines d’Île-de-France, Auvergne Rhône-Alpes et Hauts-de-France et il est enrichi par la variété et la diversité des méthodes adoptées. Observations, entretiens, photographies et données statistiques issues de capteurs installés dans les maisons fourniront des informations complémentaires et permettront une analyse fine de l’expérience de construction et d’habitation.

 

Momar Talla SECK

Sous la direction de Christian GUINCHARD

« La réduction des inégalités sociales de santé au Sénégal : entre ambition de les réduire et  la prise en compte des éléments d’évaluation »

Présentation de la thèse :

INTRODUCTION

La lutte contre les inégalités sociales de santé (ISS) pour plus d’équité en santé constitue une priorité de santé publique partout dans le monde et particulièrement en Afrique subsaharienne. Dans la mesure où l’on y trouve un certain nombre de pays faisant effectivement partis des PPTE (Pays Pauvres Très Endettés). En tant que pays membre des PPTE, le Sénégal  consacrait, pourtant,  jusqu’à 41% de ses recettes fiscales aux « Dépenses publiques consacrées à la réduction de la pauvreté », soit 7,1% de son PIB. Mais ce genre d’approche du développement semble être de plus en plus hypothétique.

Le Sénégal, à l’instar des pays d’Afrique de l’ouest, présente des insuffisances certaines dans la mise en œuvre de sa politique nationale de santé publique. La crise sanitaire que connaît le pays aujourd’hui, par rapport aux standards de l’OMS,  reflète également des inégalités grandissantes, au sein des régions et d’une région à l’autre. Les percées scientifiques et technologiques garantissent certes une santé meilleure et une vie plus longue à certains, alors que de plus en plus de gens vivant en deçà du seuil de pauvreté continuent  encore de subir les conséquences d’inégalités sociales de santé qui limitent leurs droits et leurs capacités d’accéder à des services et soins de santé appropriés.

Et pourtant la santé est devenue actuellement un secteur prioritaire dans la politique nationale de développement. Elle englobe 10% du budget du Sénégal avec une progression continue depuis une décennie (PDNS 2009-2018). L’objectif étant d’atteindre les 15% du budget national. Malgré cela, les résultats ne sont pas encore très convaincants, l’une des raisons étant les mauvaises conditions de travail dans les ministères qui limitent leur efficacité .Ceci se solde par des insuffisances importantes de l’offre de services et soins. Et les impacts directs et indirects de ces insuffisances peuvent être étudiés à travers la problématique des ISS.

 

 

Rodrigue TISSOT

Sous la direction de Dominique JACQUES-JOUVENOT