Site de l'université de Franche-Comté
LASA

LASA | EA 3189

Séminaire "La socio-anthropologie en profondeur"

La socio-anthropologie en profondeur

Lundi 9 décembre 2019 : 17h00-18h15 / Salle N12

(Site Arsenal)

Les sciences sociales face au foisonnement biographique : produire, recueillir et analyser les discours sur soi

Intervention de Constance PERRIN-JOLY et Veronika KUSHTANINA

 


Ethnoscope

Ethnoscope #6 

Mardi 10 décembre 2019 de 9h00 à 12h00

MSHE Ledoux / Site Arsenal

Présentations de films documentaires

Invitées : Constance PERRIN-JOLY et Béatrice MAURINES, MCF en Sociologie.

Entrée libre et gratuite.

Descriptif Séminaire Ethnoscope ici


[Soutenance de thèse]

Simon CALLA

Mercredi 11 décembre 2019 à 14h00

MSHE Ledoux, Amphithéâtre, Site Arsenal, 1 rue Charles Nodier, 25000 BESANCON

Des poissons, des hommes et des rivières. Sociologie d'un probème de pollution en Franche-Comté


 

Le LaSA est un laboratoire qui réunit des chercheurs titulaires, doctorants, post-doctorants et masterants dans une démarche de convergence de la sociologie et de l’anthropologie par une approche socio-anthropologique qui vise à comprendre les modalités de fabrication des êtres sociaux dans des contextes pluriels (famille, travail, santé, environnement).

Les phénomènes sociaux sont abordés empiriquement dans leurs dimensions multiples (matérielles, symboliques, historiques, économiques, sociales, familiales, professionnelles, genrées…), dans leurs dynamiques, et à plusieurs niveaux d’échelles : micro, méso et macrosociologique. L’articulation de ces trois échelles permet d’étudier autant les données objectives que subjectives.

La socio-anthropologie s’intéresse ainsi à la fois aux catégories, pratiques, représentations endogènes, et aux cadres institutionnels, normes et structures qui s’imposent aux groupes et aux individus. Les approches compréhensive, explicative et critique de la socio-anthropologie se combinent. Dans la tradition maussienne, l’interdisciplinarité peut être mobilisée.

Les techniques d’enquêtes sont au cœur des réflexions collectives du laboratoire ; elles sont mises au service de la compréhension de la complexité des phénomènes sociaux en articulation avec des approches théoriques. Aux techniques fondatrices de la socio-anthropologie – entretien, observation non participante, observation participante, participation observante, récit de vie, analyse d’archives – s’ajoutent des outils originaux : entretien de groupes par scenario, entretien participatif individuel ou de groupe sur supports (carte, dessin, généalogie, photo-élicitation), film, webdoc, entretiens par internet, analyse de documents internet.

 

Deux axes de recherche sont développés pendant le quinquennat 2017-2021 :

La fabrication des pratiques

Le premier porte sur l’observation en situation des actions publiques telles qu’elles se fabriquent. S’appuyant sur la tradition socio-anthropologique ou sur la démarche pragmatique, les recherches déchiffrent comment des discours et pratiques, experts et profanes, mettent en jeu et en tension des acteurs humains et non humains, des savoirs et des actions. Elles portent autant sur des objets étudiés depuis plusieurs années par le laboratoire – les décisions juridiques, les pratiques professionnelles et politiques – que sur des objets plus récents tels que les productions scientifiques, médicales et environnementales.

Transmissions, familles, âges de la vie

Le second axe poursuit les recherches sur les transmissions et les solidarités dans les domaines familiaux et professionnels. Les transmissions sont étudiées au regard des passages d’âges, des ruptures biographiques ou des périodes de fragilité (enfance, vieillissement, maladie). Cet axe vise à construire une « nouvelle » socio-anthropologie de la famille et des âges qui révèle à la fois la diversité des configurations en fonction des aires géographiques, des catégories sociales et du genre, et repense les tensions entre transmissions, reproductions et dérégulations.

Le master mention Sociologie : Enquêtes socio-anthropologiques et territorialisations et le doctorat réalisés dans le laboratoire sont imprégnés de cette posture socio-anthropologique

(lien vers offre de formation ici)